Orque





Créature Raciale : Fou de Guerre

Les Orques sont prompts à la colère et d`un naturel renfrogné. Ils préfèrent agir et combattre que réfléchir et discuter. Ceux qui réussissent le mieux sont toutefois ceux qui parviennent à tempérer leurs instincts. Ils aiment festoyer, manger, boire, se vanter, chanter, disputer des matchs de lutte, faire des percussions et danser frénétiquement. Les passe-temps les plus raffinés tels que la poésie, la philosophie et les danses courtoises ne sont pas pour eux. Ils peuvent être un atout dans une fête débridée, mais sont indubitablement un handicap au bal de la duchesse.

Ces personnages sont sensiblement plus grands et plus musclés que les Humains. Ils sont aisément reconnaissables, en raison de leur peau grisâtre, de leur angle facial prononcé, de leur mâchoire prognathe, de leurs dents proéminentes et de leur grande pilosité. Les orques adorent les cicatrices. Celles qu`ils gagnent sont une source d`orgueil et celles qu`ils se font de manière rituelle sont considérées comme du plus bel effet. Ils vieillissent plus rapidement que les Humains et rares sont ceux qui dépassent les 75 ans.

Ils sont les ennemis jurés des Nains et des Elfes, ce qui signifie que les Orques ont du mal à se faire accepter par ces deux races. Mais, il est vrai que les Orques ne sont pas non plus en bons termes avec les Humains ou les Gnomes.

Ceux vivant au contact des Humains sont presque invariablement attirés par les carrières violentes, qui leur permettent de faire bon usage de leur force. Fréquemment rejetés par les classes sociales supérieures, ils peuvent espérer gagner l`amitié d`aventuriers qui sont bien souvent, eux aussi, des parias ou des individus vivant en marge de la société.
(auteur : Bellmeyer)