Enchanteur




Sortant des classifications arcanistes traditionnelles, l’enchanteur est un être à part. Hybride, à la frontière entre sorcellerie et magie pure, l’art d’enchanter constitue la tentative ultime de stabiliser la mana en un sortilège temporellement persistant. Pour atteindre un tel état, l’enchanteur puise dans les pouvoirs des autres arcanes magiques afin d’en filtrer la substance parfaite. S’il y parvient, il révèle alors des pouvoirs extraordinaires, dignes des autre arcanistes du même niveau. La particularité de l’enchanteur se trouve dans l’autonomie de ses sorts. Ainsi il n’est plus besoin pour ce dernier de continuer un effort pour maintenir son sort car celui-ci restera actif jusqu'à être détruit, ou désenchanté. Loin des stéréotypes figés, l’enchanteur n’est ni bon ni mauvais. Il est ce qu’il fait de son art. Les vampires comme les fées peuvent y exceller. Le temps d’apprentissage pour devenir enchanteur est souvent très long et ardu, mais les résultats en sont à la hauteur. Nouvellement reconnu comme partie intégrante du patrimoine arcanique de Kalamaï, les enchanteurs ont bien l’intention de répandre leur art dans tout le continent. (auteur: Ethosem l'Enchanteur)