Bienvenue !
Destinee-Online.com
~

Historique

~
 

~ Historique | Témoignages | Personnages | Provinces | Lexique | Cartes de Kalamaï ~

Témoignages de Nilmarel, Archimage Impérial et Elu de Nimburr

 

Cosmologie

Longtemps, les lois du cosmos ne furent connues que des dieux. Les humbles mortels s'abimaient dans des théories toutes aussi abstraites qu'invérifiables.
Or ce jour, Nimburr prit pitié de notre insondable ignorance et me révéla, à moi qui toujours lui prête oreille, les quelques vérités fondamentales qui régissent, sans que nous y prenions garde, notre existence au quotidien. Me faisant là encore héraut de Nimburr, je vais tenter de transmettre ces révélations. J'ose espérer, au vu de mon rang et de ma notoriété, qu'aucun ne contestera la véracité de mes mots.
L'univers, vaste étendue sans frontières aucunes, est constitué de ce que les dieux appelèrent dans leur langue aux accords parfaits le "néant mystique". Autrement dit d'un mana à l'état brut et à la puissance infinie. Les dieux eux-mêmes naquirent de ce magma originel, consciences pures se mouvant dans un chaos impropre à toute existence. Et pour continuer à vivre, il leur fallait créer, sous peine de s'abîmer dans le chaos dont ils avaient émergé.
Ils créèrent donc, mais cela n'alla pas sans maintes difficultés, sur lesquelles nous ne nous étendrons guère. Car tout ce qui est doit redevenir néant. Et, dans ces temps primordiaux, rien de ce qui était ne fut épargné par la force destructrice du néant mystique.
La puissance des dieux croissait à l'instar de leur soif d'échapper au dictat néantique. Plus ils créaient et moins l'emprise du néant se faisait sentir. Liant leur âme à leur dernière tentative, ils parvinrent ainsi à maintenir une bulle qui résistait aux assauts du néant mystique.
 
A l'intérieur de cette bulle, les dieux innombrables alors purent enfin créer leur royaume. Au centre de la sphère se trouvait le soleil, apportant la lumière où il n'y avait eu que ténèbres. Puis sur les parois de cette bulle protectrice furent déversées les mers sur lesquelles flottèrent bientôt les continents. Et parmi eux, Kalamaï qui abrita la race connue aujourd'hui sous le nom des anciens mais que les dieux appelèrent Sderoth. Enfin les dieux se construisirent leur propre terre idyllique: Destinée. Et jamais l'on ne vit royaume plus glorieux et prolifique en beautés et en arts. En ces temps, les démiurges se partagèrent les pouvoirs et les domaines d'influences et la paix régna.
Toutefois on le sait, l'utopie finit inévitablement par cesser et des conflits éclatèrent entre les divinités qui menèrent à une guerre ouverte et massive. Comme peut l'imaginer le lecteur attentif qui se souvient que c'est du sage Nimburr en personne que je détiens mon savoir, ce dernier ne s'est guère étendu sur les raisons précises et les péripéties de ce divin affrontement. La douleur de la perte n'épargne pas même les dieux. L'on sait toutefois que de nombreux dieux périrent.
Toujours est-il que des suites des forces qui furent là déchaînées, la terre se craquela et le royaume de Destinée disparut dans une explosion apocalyptique. Plus grave encore, la bulle qui protégeait l'œuvre divine fut percée et des trombes de néant mystique se répandirent sur ce qui fut la terre promise des dieux. Les divinités survivantes, leur querelle soudain oubliée, se précipitèrent pour colmater la faille et parvinrent non sans mal et souffrance à réparer la sphère de leur pouvoir vacillant.
Malheureusement, affaiblis et désormais peu nombreux, les seize dieux restants ne purent rebâtir Destinée à l'emplacement de laquelle il n'y a plus aujourd'hui qu'un vide ou rôde une magie sauvage héritière du néant mystique qui pénétra jadis dans le domaine des dieux.
 
C'est alors qu'advinrent Elée et Narsée, les deux collisions planaires qui amenèrent de nombreuses races sur Kalamaï. Et ces collisions ne sont pas arrivées par hasard mais bien des suites de notre histoire. Car à présent qu'une brèche s'est formée là où jadis se tenait Destinée et que cette brèche n'est qu'imparfaitement maîtrisée, des éruptions de néant mystique se produisent et viennent altérer le cour de la réalité. Jusqu'à présent ces collisions, au nombre de trois, n'ont pas eu d'effets par trop négatifs mais hors de contrôle des dieux, qui sait ce que nous réserve la prochaine éruption...
Nilmarel, Archimage Impérial et Elu de Nimburr
Extraits des Entretiens Cosmologiques de Nimburr


Séluée, quatrième collision planaire

Et pour la quatrième fois depuis que le monde est monde, la trame du temps fut déchirée et toute chose en fut bouleversée. On l'appela Séluée, la seconde collision planaire que connut à ce jour le vaste et glorieux empire de Kalamaï.
Une fois encore le Néant Mystique enveloppant la sphère terrestre toucha notre monde, et cette fois-ci altéra directement les créatures pensantes.
D'abord il n'y eut rien. Rien d'autre qu'une brume pourpre partout présente. Puis ils sentirent leur nouvelle puissance, comme si elle avait toujours était en eux. Ces Héros Néantistes comme nous les nommèrent.
Ils tirèrent leur force directement du mana originel qui avait envahi nos plaines et elle était considérable. Leurs capacités n'étaient rien de moins que celles d'altérer leur environnement ainsi que des pans entiers de la réalité proche. A l'instar d'ailleurs de la manière dont agissait le Néant Mystique lui-même.
Immédiatement, des armées se levèrent autour de ces héros, et ces derniers les faisaient se déplacer d'un point en un autre des terres sans limite de temps ou d'espace. Rapidement l'empire de Kalamaï fut ravagé par des guerres invraisemblables ou des royaumes naissaient et disparaissaient, ou des armées se formaient et sombraient, le tout en l'espace de quelques battements de cils, abolissant tout espoir d'une vie normale.
 
Finalement, alors que les races pensantes de Kalamaï étaient sur le point de s'autodétruire sous les effets de leur propre puissance nouvellement acquise, les dieux eux-même intervinrent et unanimement rétablirent l'ordre au sein de leur création.
 
Les héros néantistes les plus virulents furent abattus et les dieux rassemblèrent ceux qui pouvaient être raisonnés afin de fixer les règles qui devaient régir l'utilisation de cette nouvelle magie.
Dorénavant il serait interdit à quiconque d'utiliser ce pouvoir comme arme directe pour supprimer un autre être vivant. De plus il fut établi que si la magie devait être utilisée pour attaquer un autre royaume, les deux royaumes en conflits devaient se trouver d'égale puissance, et ce dans le but d'éviter que des nations soient détruites aussi facilement que ce que l'on pu observer les mois suivants la collision planaire.
 
Une fois ces quelques édits prononcés et la fragilité de l'ordre rétablie, les dieux se retirèrent et renvoyèrent les héros néantistes chez eux.
Malgré les restrictions divines, la magie du néant restait un outil formidable sur le plan de la stratégie militaire et les néantistes formèrent bientôt une caste dirigeante sur Kalamaï dont les pouvoirs se transmettaient de génération en génération.
Nilmarel, Archimage Impérial et Elu de Nimburr
De la venue de Séluée et de ses conséquences


L'Âme

Et sentant ma soif de tout connaître des infimes détails de notre création, tel un enfant à qui l'on apprend à parler, Nimburr vint encore à mon secours afin de m'enseigner.
Nous étions fait de chair et d'os et cela nous pouvions le constater, mais qu'en était-il des mécanismes donnant vie à notre intellect, à notre conscience ?
Lorsque les premiers anciens, les sderoths, furent mis au monde, les dieux réalisèrent avec déception qu'ils étaient incapables de recréer les pures et immortels esprits qu'ils étaient eux-mêmes. Les sderoths moururent et leur progéniture n'avait pas d'intelligence autre que primaire.
Pour les dieux, il n'était pas tolérable de devoir refaçonner toujours la vie qu'ils désiraient partager. L'abandon était proche lorsqu'ils mirent au point un procédé permettant de capturer l'étincelle divine insufflée à ces nouveaux êtres et que nous appellerons l'âme.
Ainsi, lorsque les plus vieux décèdent, leur corps terrassé par les blessures du temps ou des armes, leur âme est en quelque sorte mise de côté, puis ré-insufflée à un nouveau-né une fois nettoyée des péchés de son ancienne existence, nettoyée de sa mémoire superficielle.
Et cet endroit où les âmes attendent est bien entendu le royaume de Nucter, seigneur des îles mortelles du lointain est.
Nilmarel, Archimage Impérial et Elu de Nimburr
Le cycle des vies

Copyright 2017 © Destinee-Online.com. Tous droits réservés à l'exception des images.