Bienvenue !
Destinee-Online.com
~

Historique

~
 

~ Historique | Témoignages | Personnages | Provinces | Lexique | Cartes de Kalamaï ~

Les chroniques de Kalamaï (résumé)

 

Chapitre premier : l'Eudermon

On connaît peu de chose sur la civilisation qui précéda l'arrivée de la nation naine. Il semblerait que la race connue aujourd'hui sous le nom des Anciens ait été dominante durant plusieurs millénaires avant la première collision. Les vestiges de leur empire forme aujourd'hui Halicarnasse, la capitale de Scitopole.
Du peu qu'on ait pu déchiffrer des hiéroglyphes présents sur les monuments historiques qui s'y trouvent, les dieux Hassar, Kereb et Nucter étaient déjà des divinités très importantes. Des témoignages d'anciens et les documents laissés par Zabulon portent à croire que déjà à cette époque, le panthéon était aussi développé que celui que l'on connaît aujourd'hui.
D'immenses tombeaux sacrificiels ont été retrouvés près des frontière de Scitopole et un peu au delà du fleuve Méthène. Il est possible de croire que ces sacrifices eurent lieu afin d'apaiser les dieux et d'empêcher de déstabiliser l'équilibre cosmique. Bien que cela sembla fonctionner durant de longues années, l'inévitable arriva et la première collision eut lieu. On l'appela Élée.


Chapitre deuxième : l'Âge d'Ébène

Après quelques millénaires de paix et de relative prospérité, l'Eudermon se voit confronter à sa première véritable menace. Les deux premières collisions planaires eurent lieux : d'abord Élée, qui fit débarquer les nains, les minotaures et les gnomes, puis Narsé, qui emmena les orques, les hommes et les elfes. Bien que les deux collisions arrivèrent environ à la même date, elles n'eurent pas lieu à la même place. Les nains arrivèrent tout près de la civilisation des anciens, et après avoir mis en déroute leurs ennemis naturels qui les avaient suivi lors de l'Élée, ils conquirent sans trop de difficultés les frontières eudermones. Ses occupants furent repoussés dans les bois, et durant de longues années furent oubliés.
Les nains furent la première civilisation ayant une connaissance architecturale et guerrière avancées. Ce sont eux qui construisirent le gros de l'Empire appelé aujourd'hui Kalamai.
Quant à Narsé, il fallut attendre mille ans avant d'en voir les conséquences. Ce que l'Histoire nous appris, c'est que lorsque les Tribus de Béroée débarquèrent, les hommes étaient leurs esclaves et les elfes leurs proies. Divisés en clans nomades mais apparemment unis sous une même bannière, celle de Moab qui chevauche les boucs, le jour vint où les frontières de leur territoire touchèrent celle des nains.
Durant quelques années, les deux empires échangèrent quelques morts, mais sans que le conflit ne dégénère vraiment. Mais hélas, ce qui devait arriver arriva et Moab lança ses troupes à l'assaut des forteresses naines. Ce fut le début de la Guerre des Quatre.
Durant les batailles, se sont surtout les esclaves humains qui vinrent s'échoir sur les palissades de pierre ; d'autres furent fait prisonniers. Mais le surnombre finit bientôt par venir à bout des villes et des murailles, et les nains se virentent dans l'obligation de marcher sur leur orgueil et d'aller demander conseil à ceux qu'ils avaient jadis combattu. Les nains savaient en effet que les anciens avaient repoussé les géants des montagnes et des plaines durant les guerres territoriales primaires. Mais ceux qui depuis longtemps avaient été oubliés aux creux des forêts décidèrent de ne pas parler et de laisser à leur sort ceux qui allaient bientôt tomber.
De longues années noires suivirent et bientôt, les nains n'eurent plus que leur capitale pour se réfugier. Durant ces heures désespérées, l'un des prisonniers humains attira leur attention, un dénommé Zabulon. Celui-ci se disait capable de convaincre les anciens à révéler leurs secrets. Désespérés, les généraux nains le laissèrent partir. Et Zabulon revint avec les anciens. Le prodige fut ensuite envoyé chez les elfes, afin qu'il répète l'exploit. Il les convint d'ouvrir un deuxième front sur les troupes de Moab. Certains ne voulurent pas s'y risquer et préférèrent s'exiler en de sombres contrées - ils devinrent plus tard les elfes noirs -, mais la plupart alla se battre, et ce fut le début de la fin pour les tribus nomades.
Après avoir rempli ses missions diplomatiques et avoir reçu les honneurs chez les nains, Zabulon revint chez les orques pour tenter d'aider les prisonniers humains à se libérer. Il ne se rendit jamais à leur campement, les orques l'ayant intercepté en chemin. Les légendes racontent que de son cadavre émergea le Colosse de pierre Kozane, qui anéantit les assassins et disparu ensuite. La mort de Zabulon provoqua la rébellion des Hommes, menée par un certain Manassé. C'est ce front intérieur qui a finalement repoussé les orques et a mis fin à la Guerre des Quatre, aidé par les anciens, les nains et les elfes. Les Hommes prirent ensuite les commandes de l'Empire, qu'ils nommèrent Kalamai. Le Colosse était leur dieu, et Manassé leur Empereur.
À cette époque, les anciens avertirent Kalamai de son erreur dans ses croyances, mais ils ne furent pas écoutés.


Chapitre troisième : l'Âge de Conversion

Quelques siècles plus tard, alors que l'Empire avait grandit fort et prospère par ses alliances et son ardeur, la découverte d'écrits laissés par Zabulon, dans lesquels il fait la traduction des hiéroglyphes qui ornaient les murs de la prison dans laquelle il avait été enfermée, vint bouleverser la stabilité établie. Ceux-ci parlaient de dieux multiples se faisant la guerre pour une terre promise qui avaient été brisée : Destinée. Ces écriteaux dataient des cités eudermones et bien que les anciens avaient tenté de leur expliquer par le passé, ce fut Zabulon qui encore une fois amena le changement chez les hommes. Kozane fut abandonné et la religion polythéiste eudermone devint la seule permise.

En réaction à la conversion de Kalamai, une coalition fut formée entre les elfes noirs, les minautores, les orques et les géants pour tenter de faire tomber l'Empire. C'est d'ailleurs lors de la sortie des géants que pour la première fois, des fées furent aperçues par nains et les hommes, chassées par leur ennemi de toujours. Elles ne parvinrent jamais à atteindre les murs de Kalamai derrière lesquels elles venaient chercher refuge. Malgré tout, leur élimination quasi complète ne fut pas en vain, car elles poussèrent des êtres venus d'ailleurs à venir intervenir dans ce conflit. Disant venir d'un autre plan, les célestiaux firent leur apparition.

Voyant l'arrivée de cet adversaire inconnu et en apparence puissant, l'Alliance de l'Est cessa les hostilités et demanda à ce qu'un traité de paix soit signé entre les belligérants. Des conditions furent établies et acceptées, et l'Empire de Kalamai s'agrandit en nombre et en force. Il abritait désormais toutes les races des terres connues.


Chapitre quatrième : l'Âge d'Or

Cette époque fut longue et riche, l'Empire profitant des avantages et des connaissances de chacun pour faire grandir sa puissance. Évidemment, certains accrochages eurent lieu entre quelques unes des provinces, sans que jamais cela ne s'aggrave.

Afin qu'un calme relatif puisse s'installer, l'Empereur Soleil - c'est le nom qu'on donna à l'Empereur Siméon, qui régna durant les années les plus marquantes de l'Âge d'or - divisa Kalamai en onze provinces, toutes dirigées par un Palatin et une hiérarchie bien établie. Bien que chaque province était fédérée, donc vaguement indépendante, des lois universelles furent imposées à toutes afin qu'une union puisse exister.

C'est aussi à cette époque que les premières théories concernant Destinée furent écrites. Selon les prêtres qui s'y intéressèrent, Destinée était la terre des dieux, que l'instabilité cosmique avait divisée en plusieurs parcelles. Selon ces théories, les dieux étaient à la recherche de ces différents îlots afin de reformer Destinée et d'y réinstaller leur royaume.


Chapitre cinquième : l'Âge de Bronze

L'Âge d'or prit fin avec l'avènement de Claée, la troisième Collision, la première qu'a actuellement connu Kalamai. Claée fit débarquer sur l'Empire les grandes familles vampires ainsi que les conglomérats infernaux. Ceux-ci ne furent découverts que plus tard, lors des explorations de Bethul le Boiteux.
Les vampires durent rapidement se rendre à l'évidence qu'ils n'arriveraient pas à démolir un empire millénaire à eux seuls et ils se laissèrent assimiler par l'Empire. Ils allèrent donc, sous le couvert de l'anonymat, habiter la province d'Édhesse et cela ne leur prit qu'une vingtaine d'années avant que Beth-Aran devienne le premier Palatin vampire de Kalamai.
Quant aux infernaux, ils s'établirent vraisemblablement dans les montagnes au sud de l'Empire. Ils profitèrent de l'ignorance des hommes pour se renforcer et finalement ouvrir le conflit qui allait devenir la Guerre de Bronze.
Lors de leur sortie, l'Empereur Harosheth ne sut pas comment réagir et comme ses prédécesseurs l'avaient fait pour les orques, il offrit à Réhoboth de se joindre à Kalamai et fonder la douzième province, l'Argostole. Le démon accepta et alors que tous commençaient à respirer un peu mieux, il lança le Catégorien contre Scitopole et le gros de l'armée impériale. Cette attaque réveilla les instincts endormis des anciens ennemis des nations supportant l'Empire, causant un climat d'instabilité politique qui a véritablement poussé le début de la guerre actuelle.
Il y a aujourd'hui cinq ans que les premiers assauts ont été lancés par l'Argostole. Plusieurs alliances se sont créées, certaines plus solides que d'autres. Malgré le temps qui passe et les morts qu'on oublie, ni les ennemis de l'Empire, ni les fidèles d'Harosheth ne semblent prendre le dessus.
Je prie Folaniss pour que Kalamai survive.
Bethul Horma, d'Anaphe


Chapitre sixième: l'Âge Sombre

Les hérauts parcoururent Kalamai lorsque la nouvelle fut officielle. Il ne fallut que peu de temps aux peuples des contrées les plus lointaines pour être au courant: l'Empereur Harosheth était mort dans la nuit, succombant aux blessures reçues lors d'un des innombrables assauts menés contre le Catégorien, marquant la fin de l'âge de Bronze. A cette nouvelle, l'Empire fut comme foudroyé. Nombre de gens étaient anéantis, comme tétanisés par une si terrible nouvelle et persuadés que l'Argostole allait bientôt profiter de son avantage pour s'emparer de Kalamaï. Les autres, pris de frénésie se mirent à chercher à accéder au pouvoir, déclanchant de nouveaux conflits. Mais contre toute attente le Catégorien ne fit rien et resta à l'écart de cette guerre de succession, sans que personne ne sut ce qu'ils tramaient jusqu'à ce qu'il soit trop tard.
Les Palatins, fort du soutien de leurs Province intervinrent alors auprès de la famille Impériale pour imposer leur avis sur le successeur. Les palabres durèrent une éternité durant laquelle Kalamai se transforma à nouveau en champ de bataille. Finalement, une solution politique fut proposée et acceptée par tous : la nièce de l'Empereur Harosheth, Evalia, fut nommée pour le remplacer. Cette solution semblait convenir à chacun.
Le peuple fut soulagé de ce signe, et la fougue des Seigneurs guerriers se calma. Pourtant, l'accalmie fut de courte durée. Des rumeurs couraient sur le fait qu'Evalia serait une adepte du Catégorien. Ces rumeurs ne furent pas démenties par le fait que les seigneurs qui prônaient la lutte contre les démons furent décimés par un groupe d'étranges hommes en noir.
Les choses allèrent de mal en pis, jusqu'au jour où Evalia épousa un Seigneur venu d'Edhesse, marquant ainsi clairement son appartenance. Elle décida alors de prendre les rennes du cadeau laissé par son oncle.
Mais l'empire était fragilisé et, au cours de ce conflit, les palatins et leurs provinces gagnèrent en importance. Certaines s'érigèrent clairement contre la nouvelle impératrice. On ne faisait dorènavant plus partie de l'empire, mais d'une province. Une nouvelle hiérarchie fut mise en place, guidant les âmes égarée. Les ténèbres avançaient un peu plus sur kalamai, tandis que les justes combattaient ces ténèbres grandissantes. L'avenir des uns et des autres devint bien vite incertain.
 
Ainsi commença l'époque que les hommes appelèrent l'Âge Sombre.
 
Les premières années du règne d'Évalia s'étaient vues secouées par le soulèvement d'une troupe de traîtres nommés les Rebelles Noirs. Ceux-ci s'étaient dressés contre l'Empire et avaient levé d'importantes armées de créatures encore inconnues. On avait murmuré qu'ils avaient été aidés par un empire situé par delà les mers, mais aucune preuve ne put être apportée.
De nombreux Seigneurs répondirent à l'appel impérial et livrèrent bataille aux Rebelles. Parmi eux, un humain se distingua, son nom était Dante. Ce héros fut dès lors reconnu par tous comme "Le Tueur de Rebelles". D'autres héros furent aussi reconnus pour leur courage, ils s'appelaient Axilias, Ellena, Samoth, Polokyor ou Trakyr... Mais les batailles ponctuelles ne suffisaient pas et l'Impératrice demanda aux armadas de passer à l'attaque. Sept chefs répondirent à son appel, et grâce à eux et leurs subordonnés les rebelles durent prendre la fuite. L'Impératrice récompensa alors les meilleures Armadas en leur offrant des terres en abondances et une partie des richesses reprises aux Rebelles Noirs. L`Ordre de l`Ombre s'étant montré l'armada la plus combative reçut le titre d'armada impériale et son chef reçut le droit de siéger à la cour. Les Chevaliers Divins et Les Sentinelles de Prévèze reçurent aussi de généreux cadeaux.
Après la fin de cette guerre, on pensait que le calme était revenu, mais tout le monde se trompait. Les seigneurs d'Outre-Mer, fâchés que la révolte de leurs alliés n'ait pas porté ses fruits attaquèrent Kalamai avec fureur. Leurs armées plus nombreuses et plus entraînées que celles de l'empire détruisirent en quelques semaines l'intégralité des défenses. Ils pillèrent les richesses, détruisirent les bâtiments et tuèrent ceux qui s'opposaient à eux. L'Impératrice fut emprisonnée, une bonne partie de ses conseillers ainsi que les Palatins tués et ceux qui ne voulaient pas s'incliner durent fuir.
Bien que les meilleurs guerriers soient rapidement rentrés chez eux, la domination des seigneurs d'Outre-Mer dura quatre ans durant lesquels les troupes restées en Kalamai saignèrent les terres et les paysans à blanc. Finalement, ce fut une révolte organisée en sous-main par un groupe se définissant comme les "Protecteurs Impériaux" qui y mit fin. Le groupe de combattants libéra l'Impératrice par un coup d'éclat et la remit sur son trône. Et dès ce moment-là, les terres furent rapidement nettoyées des anciens ennemis.
L'Empire, bien que libre, était ruiné. Il fallait tout reconstruire. L'Impératrice distribua les terres vacantes aux Seigneurs qui avaient combattu pour elle. Elle nomma de nouveaux Palatins issus de sa Cour en attendant que les seigneurs des Provinces soient assez forts pour s'organiser. Puis, elle réunit un grand conseil.
De ce conseil, appelé le "Conseil des Cendres", on parla tout d'abord des restructurations qui allaient être menées afin que les guildes de métiers puissent aider à faire prospérer l'économie. On parla du futur des provinces, car la légitimité des Palatins faisait défaut, et l'Impératrice promit d'y remédier en temps voulu. On apprit aussi que les Rebelles Noirs, bien que ruinés eux aussi, n'avaient pas disparus, car quelqu'un les avait aidés et couverts. L'Impératrice désirait qu'on menât une action contre eux. Un général fut donc nommé pour créer un groupe de héros pour accomplir cette délicate tâche.

La province d'Edhesse demanda son Indépendance par rapport à l'Empire. L'Impératrice Évalia refusa. Le Palatin Iraerakryn Orly`Urden déclara alors la guerre à l'Armée Impériale et aux Protecteurs Impériaux. L'Ordre de l'Ombre et le Tribal Obscur furent aidés par d'autres armadas comme la Cohorte Abyssale et l'Ombre Chaotique. De son côté la Garde Céleste de Brasamical menait le même combat pour la libération de Scitopole. L'avantage qui était au début pour le Protectorat Impérial commença à changer de côté. Le Protectorat Impérial commençait à prendre défaite sur défaite lorsque la Flotte Impérial découvrit des vaisseaux au pavillon de l'Outre-Mer. L'Impératrice demanda aux habitants de Kalamaï de cesser les guerres intestines et de se préparer à la défense de la nation. On découvrit neuf Pentacles de Destruction installé en secret par des collaborateurs Ennemis. D'aprés des mages de la Guilde du Mana, ils avaient la capacité de détruire toute vie sur Kalamaï. Ils furent donc neutralisé et détruits. On apprit que pendant ce temps les Seigneurs d'Outre-Mer avaient débarqué en Argostole. L'armada la Confrérie des Saigneurs qui s'y trouvait fut écrasée et son chef Adalemos, emprisonné. Le Protectorat Impérial mena une Croisade vers l'Argostole pour reconquérir l'île. Le Général Asturiel dévoila les plans réels de l'Impératrice: détruire l'Argostole, les civils y compris. Enguerrand IV d'Exalon, Chef du Conseil du Protectorat Impérial tua le Général Asturiel en le faisant passer pour un accident. La bataille fut un carnage. Les Seigneurs du Protectorat Impérial durent s'enfuir, laissant leurs troupes périrent. Les troupes d'Outre-Mer débarquèrent ensuite en Amphise et en Igoumen. L'Amphise prit de court se mit à s'organiser et arrêta la progression de l'Ennemi. Ce ne fut point le cas pour l'Igoumen qui fut presque entièrement conquise avant qu'un héro permit la reprise des terres perdues. Il se nommait Oraganza Feld. Amphise, menée par son Palatin, Oengus fut rétablit en intégralité et une deuxième Croisade partie pour l'Argostole.
Au même moment de sombre chose se passait dans le Palais du Protectorat Impérial. Cette organisation qui avait autrefois permit à Kalamaï d'être délivrée, souhaitait désormais se débarrasser de l'Impératrice Évalia. Un voleur de l'outre-Mer avait tenté de voler un livre contenant un sort de destruction trés puissant au sein même de la Guilde du Mana. Enguerrand comprit que la cible serait surement la Capitale Impériale. Il fit donc évacuer, dans le plus grand des secrets, la famille Impériale. Par l'intermédiraire au soutien de la Guilde de l'Ombre et de la Confrérie des Saigneurs, Enguerrand d'Exalon assassina l'Impératrice, son mari et la Conseillère Zadora Zenty.
Alors que l'Argostole était presque reconquise par les troupes de la 2e Croisade, Enguerrand fut intrônisé et son mariage avec Auréa fut célébrer par le frère de Enguerrand: le Grand Prêtre Tanguy de Nothaume.

Les pertes étaient grandes mais cette fois, dans tout l'Empire, des troupes se rejoignirent en Zakinthe pour remplir de nouveaux bateaux conçus pour l'occasion. Toutes les flotilles impériales partirent en direction de l'Empire d'Outre-Mer. Des centaines de milliers d'hommes naviguaient en attendant d'en finir avec l'Outre-Mer. L'Empereur Enguerrand savait que si la défaite venait à se présenter, l'Empire de Kalamaï ne parviendrait jamais à s'en relever. Il fallait tenter le tout pour le tout. Si Kalamaï ne faisait rien, l'Outre-Mer reviendrait. De nombreux voyaient le jour depuis le début du conflit. Certains seigneurs concentraient toutes leurs énergies sur la victoire.
Pendant plus de cinq mois, l'invasion de l'Empire d'Outre-Mer se réalisa avec quelques difficultés. Les Seigneurs d'Outre-Mer, dont certains étaient morts ou capturés, ne purent apréhender la situation à leur avantage. Sur les terres impériales, les survivants de l'Armée de l'Outre-Mer s'étaient regroupés et commençaient à attaquer les populations civiles. Il furent petit à petit éliminés mais ils avaient malheureusement causé d'énormes dégâts. Le manque d'homme, tous partis à la guerre, entraîna des famines dans certaines régions.
L'Outre-Mer fut vaincu et le Roi Taleonor mourut étranglé, agenouillé de force en face de l'Empereur de Kalamaï. Les pertes étaient extrémement importantes mais l'Outre-Mer faisait désormais partie intégrante de l'Empire. Ceux qui se démarquèrent le plus dans cette guerre furent la Dame Lifnirgae, le Seigneur Oraganza Feld et la Dame Arianthe de Bise.
L'on peut aussi noter qu'une communauté de Célestiaux ont pris pied en Zakinthe puisque c'est de là que partaient les bateaux pour l'Outre-Mer.

Copyright 2017 © Destinee-Online.com. Tous droits réservés à l'exception des images.